Êtes-vous perfectionniste ?


Dans cet article, je vous explique les dangers que vous fait courir le perfectionnisme. En particulier, le manque de confiance en soi.

Après quoi, je vous donne les 4 étapes à suivre pour lutter contre le perfectionnisme toxique.

Mais pour commencer, je vous propose de faire le test de 30 questions qui va vous permettre de vérifier si vous êtes perfectionniste.

Pour faire immédiatement ce test, il vous suffit d’indiquer votre prénom et votre e-mail dans ce formulaire :

.

Quels sont les dangers d’être un perfectionniste ?


Si vous êtes perfectionniste, voici les 5 problèmes qui vous guettent :

.

1. La paralysie :

En étant perfectionniste, vous avez tendance à remettre à plus tard, à reporter au lendemain ce que vous devez faire… C’est ce qu’on appelle la procrastination.

Le perfectionnisme est un frein.

Le perfectionniste n’a pas de demi mesure et est incapable de faire les choses à moitié. C’est soit tout blanc, soit tout noir. C’est soit la réussite parfaite, soit l’échec cuisant.

Si vous êtes avide de perfection, vous allez vous trouver des excuses pour ne rien faire. Les deux excuses les plus fréquentes du perfectionniste sont :

  • L’impression de ne pas être totalement prêt…
  • La peur d’échouer (ou de « mal-faire »)

La procrastination est une très vilaine habitude ; elle mène droit à l’échec et à la perte de confiance en soi !

Voyez ici le cercle vicieux de la procrastination et comment s’en sortir pour prendre confiance en soi.

.

2. L’insatisfaction

Si vous êtes perfectionniste, il y a de grandes chances pour que vous soyez perpétuellement insatisfait. C’est ce qui vous pousse à recommencer encore et encore… jusqu’à ce que tout soit parfait !

Vous n’avez pratiquement jamais le bonheur de savourer votre accomplissement ni même vous récompenser comme vous le méritez. A long terme, vous perdez votre estime personnelle et surtout, vous risquez de perdre toute motivation et vous laisser envahir par le découragement (avec le risque de sombrer dans la dépression).

.

3. L’épuisement :

Le perfectionniste est en permanence en défi avec lui-même et prêt à tous les sacrifices pour atteindre la perfection. Aussi, à vouloir tout contrôler, que tout soit parfait, il finit par ne plus faire confiance aux autres et par faire tout lui-même.

Si le perfectionnisme vous concerne, il y a de fortes chances pour que vous refusiez de déléguer des tâches de peur que ce ne soit pas fait comme vous le voulez…

En conséquence, vous finissez par vous épuiser avec le « burn-out » à la clé.

En se fixant des objectifs irréalistes dans sa vie, le perfectionniste s’épuise et accentue son manque de confiance en soi.

.

4. Ne pas être soi-même:

Le perfectionniste a énormément besoin de reconnaissance. Il a besoin d’être rassuré au travers du regard des autres. Il est quelqu’un qui a peur de déplaire et d’être critiqué.

Par conséquent, si vous êtes perfectionniste, vous agirez toujours dans le sens pour que personne ne porte un jugement critique et défavorable sur vous.

Ainsi, à vouloir plaire à tout le monde, vous n’exprimerez pas votre véritable personnalité. Naturellement, vous finirez par perdre votre estime et votre confiance en vous.

.

5. Relations difficiles :

Le perfectionniste est rigide, inflexible et intransigeant. Son niveau élevé d’exigence envers les autres peut faire de lui un vrai tyran !

En étant perfectionniste, vous finirez par accumuler les relations difficiles et conflictuelles avec les personnes de votre entourage.

Pour toutes ces raisons, le perfectionniste est réellement en danger de perdre son estime et sa confiance en lui.

.

Voici les 4 étapes à suivre pour lutter contre le perfectionnisme toxique et ne pas perdre son estime et sa confiance en soi


Je vous recommande vivement de suivre ces 4 étapes simples :

.

1. Prenez conscience que le perfectionnisme n’a pas que du bon

(si vous avez lu l’article jusqu’ici, normalement, vous devriez en être convaincu…).

Rappelez-vous que le perfectionnisme est une des trois grandes causes au manque de confiance en soi (pour connaître les autres causes, regardez ces 4 vidéos)

.

2. Acceptez que les choses puissent être imparfaites.

Soyez tolérant et sortez du mode de pensée « tout ou rien », d’une vision ou tout est blanc ou tout est noir, tout est réussite ou tout est un échec, c’est l’espoir ou le désespoir, l’euphorie ou la déprime, etc.

Ne soyez plus aussi exigeant mais devenez tolérant envers vous-même et les autres… Récompensez-vous pour toutes vos (petites) réalisations.

.

3. Fixez clairement vos priorités

En particulier, il est important que vous ne vous fixiez plus la barre trop haute. Vos objectifs doivent être facilement atteignables de sorte que vous ayez une meilleure satisfaction de vos résultats.

C’est ainsi que petit à petit vous retrouverez confiance en vous.

En fixant soigneusement ses priorités, le perfectionniste apprendra aussi à mieux gérer son temps

.

4. Pensez aux personnes de votre entourage

En particulier, dites-vous bien que vous n’avez pas besoin d’être parfait pour les satisfaire.

Prenez conscience que votre recherche de la perfection leur pourrit la vie à elles aussi. En pensant au bien-être de vos proches, vous aurez une plus grande force pour maîtriser votre perfectionnisme.

Quoi que vous fassiez, il y aura toujours d’autres personnes pour faire mieux que vous.

Nous avons tous des défauts et des qualités, des forces et des faiblesses et c’est uniquement en agissant AVEC les autres que le perfectionniste pourra retrouver une grande confiance en lui.

Si vous avez d’autres conseils pour lutter contre le perfectionnisme, indiquez-les s’il vous plait dans les commentaires ci-dessous.

 

Êtes-vous rongé par la culpabilité ? Vérifions !.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more


Pin It on Pinterest